DSC_1336.jpg

La Compagnie Le Veilleur, crée en 2017 dans la Région Grand Est, défend un théâtre contemporain. 

Sa direction artistique est assurée par deux comédiennes et metteures en scène, Giuseppina Comito et Marion Bouquet. Duo complémentaire dans la création, elles échangent leurs rôles selon les différents projets qu’elles portent ensemble. Marion étant aussi auteure, la compagnie défend des écritures originales contemporaines ou adapte elle-même ses textes. 

Comptant une majorité de membres féminins, La compagnie réunit un noyau d’artistes pluridisciplinaires ainsi qu’une équipe de production et de diffusion. En fonction de chaque projet, Marion et Giuseppina rassemblent des comédiens de leur cercle (qui se sont formés au Conservatoire d’art Dramatique de Colmar entre 2009 et 2014) et des artistes rencontrés au long de leur parcours respectifs. 

La compagnie navigue entre la région Grand Est et la région Île de France.

 

Parmi les préoccupations majeures de la compagnie : les questions de pression sociale à l’échelle de groupes ou d’individus, les histoires d’amours passionnelles et détraquées, utopiques ou marginales ; les écritures originales, les adaptations de texte et les auteurs contemporains ; la proposition de dispositifs et de rapports au public ; l’implication de tous les médias pour faire entrer le théâtre toujours un peu plus dans la vie.

Marion est comédienne, autrice et metteure en scène.

 

Elle est artiste associée / co-directrice artistique de la Compagnie Le Veilleur. Elle est formée pendant trois ans au conservatoire d’art dramatique de Colmar avec Jean-Marc Eder et Françoise Lervy. En 2011, elle intègre l’Atelier Juliette Moltes à Paris où elle se forme auprès de Juliette Moltes, de Sophie Broustal et d’Emmanuel Suarez, au jeu face caméra, à l’improvisation, à la comédie musicale. Parallèlement à cette formation elle valide une licence d’Etudes Théâtres à la Sorbonne Nouvelle. Elle y suit des stages de scénographie, de clown, de marionnettes, et d’escrime artistique. Elle participe à la création du Festival Le Printemps des Arts à Paris. C’est dans ce cadre qu’elle écrit et monte sa première écriture Buffalo Land. Une maquette du spectacle est présentée la première année tandis que le projet se voit grandir lors de la deuxième édition du festival. L’équipe de Buffalo Land partira en tournée dans des salles en France et se jouera à l’Auguste Théâtre à Paris. Cette pièce lui vaudra le prix du meilleur auteur dans le cadre du festival Le Printemps des Arts.

En 2014, Marion commence sa collaboration avec Giuseppina Comito pour qui elle joue Ella dans Casimir et Caroline  d’Odön Von Horvàth. Avide de s’ancrer sur plusieurs territoires, entre l’Ile de France et le Grand Est, Marion co-créer la compagnie Le Veilleur avec Giuseppina. Marion écrit alors (ÂME) SOEUR, une libre adaptation de la tragédie jacobéenne de John Ford, Dommage qu’elle soit une putain. Elle y interprète le rôle d’Annabella. La genèse de ce projet est liée au Master d’Etudes Théâtrales qu’elle valide en 2018 avec mention, sous la direction de Catherine Treilhou-Balaudé. Son mémoire portant sur la modernité des oeuvres dramatiques anglaises du XVIIème siècle. Elle accompagne aussi à la dramaturgie le projet Anima de Wajdi Mouawad, mise en scène par Karim Bel Kacem au Théâtre d’Arles et au Festival Actoral. Marion continue de se former grâce à des stages auprès de Jean-Philippe Albizzati, Tatiana Spivakova, Florian Pautasso. 

Elle signe sa première mise en scène du texte Ashes to Ashes d’Harold Pinter qui se jouera en 2019 au Théâtre de la Cité Internationale, au Théâtre de la Bastille et au Lavoir Moderne à Paris, suivi d'une tournée en 2021 dans le Grand Est. 

VEILLER,

VERBE TRANSITIF / INTRANSITIF

- S’abstenir de dormir pendant le temps destiné au sommeil
- Être de garde de nuit
- Prendre garde, appliquer ses soins, son attention à quelque chose 

- Sortir et faire la fête (au Canada)

En 2016, Marion écrit le spectacle (ÂME) SŒUR pour une mise en scène de Giuseppina ; elles réunissent une douzaine d’artistes pour sa réalisation. Le projet est accueilli en résidence dans plusieurs établissements culturels de la région Grand Est et donne lieu à une forme courte et une maquette. Il sera créé pendant la saison 21/22 avec le soutien de la DRAC Grand est. 

 

En 2018, la compagnie est sélectionnée et soutenue par le service d’action culturelle de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3, où Marion et Giuseppina ont obtenu un Master d’Études Théâtrales. Dans ce cadre et en partenariat avec le Théâtre de Vanves ainsi qu’avec l’artiste Marie Payen, Marion adapte et met en scène Ashes to Ashes d’Harold Pinter. Le spectacle est créé en avril 2019 à Paris et présenté sur des scènes parisiennes à l’occasion de plusieurs festivals liés à l’émergence (Festival Écarts au Théâtre de la Cité Internationale, Festival Acte et Fac au Théâtre de la Bastille, Festival Les Floréales au Lavoir Moderne Parisien). 

 

En 2020, la Compagnie est soutenue par le Musée Würth – Fondation pour l’art contemporain d’Erstein, où elle réalisera son premier spectacle Hors Champs : en plein air, Marion crée La Balle.

Giuseppina Comito est comédienne et metteure en scène. 

 

Elle a été formée au Conservatoire d’Art Dramatique de Colmar sous la direction de Jean Marc Eder et de Françoise Lervy. Pendant trois ans, elle fait partie du comité de lecture de la Comédie de Colmar, où elle participe à la sélection et à la lecture publique des textes. Elle intervient pour la formation des médecins et psychiatres lors de simulations pédagogiques aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. En 2017, elle interprète le rôle de Philadelphie sous la direction de Francisco Gil dans Faire des enfants d’Eric Noël au festival « Actuelles » du Théâtre Actuel et Public de Strasbourg. Elle joue également sous la direction de Kristian Frédéric, Anna Maier, Louise Huriet et Christophe Müller, Klairie Lionaki et Marion Bouquet. 

Après une année à l’Ecole de Théâtre Physique de Strasbourg et depuis 2018, elle exerce l’outil hypnotique pour la création artistique qui lui est transmis par la chorégraphe Catherine Contour. Elle le pratique notamment sous la direction d’Esther Meunier Corfdyr pour une performance chorégraphique sur les corps endormis ; la création est soutenue par le TAG de Grigny en 2020. 

 

Giuseppina est aussi titulaire d’une Licence de Philosophie de l’Université de Strasbourg et d’un Master d’Etudes Théâtrales à La Sorbonne-Nouvelle-Paris-3 où elle réalise une étude du traumatisme et de la spectralité dans les nouvelles dramaturgies. 

Son parcours de mise en scène commence avec la création de spectacles en extérieur dans un rapport direct au public et dans une pensée de la scène comme dispositif. En 2015, elle adapte et met en scène notamment Casimir et Caroline d’Odön Von Horvàth avec dix comédiens dans des parcs communaux de la Région Grand Est. 

Après avoir assisté François Rancillac à la mise en scène de La Place Royale de Corneille au Théâtre de l’Aquarium, elle est engagée en tant qu’assistante à la mise en scène par Luca Giacomoni lors du Festival Paris l’Eté 2018 pour la création de l’intégrale de Iliade en 10h d’après Homère et Alessandro Baricco, dont la distribution réunit des comédiens et des détenus. Depuis, elle l’assiste sur ses tournées et créations suivantes : Métamorphoses d’après Ovide au Théâtre de la Tempête en Janvier 2020, Hamlet d’après Shakespeare au Théâtre Monfort en 2021. Il fait jouer, auprès de comédiens professionnels, des personnes directement touchées par les problématiques en question dans ces grands mythes. Au Collectif 12 de Mantes-la-Jolie, elle assiste Bryan Polach à la mise en scène et l’écriture de 78-2, interrogeant l’actualité brûlante des violences policières face au motif de l’identité. Elle dirige plusieurs actions culturelles à la Maison d’arrêt de Bois d’Arcy (IDF).

 

Depuis 2016, elle s’associe à Marion Bouquet pour assurer la direction artistique de la compagnie Le Veilleur. 

MARION BOUQUET

GIUSEPPINA COMITO 

DSC_1332.jpg